Boateng joue actuellement pour l'Olympique Lyonnais

Attentat : Jérôme Boateng de retour devant le tribunal | Régional

Münich – L’ancien footballeur Jérôme Boateng (33 ans) doit retourner au tribunal !

Boateng devra être à nouveau jugé en octobre, a annoncé le tribunal de district de Munich I, vendredi 22 juillet.

Le processus d’appel doit commencer le 20 octobre et l’audience doit durer deux jours.

En septembre dernier, le tribunal de district de Munich a condamné Boateng à une amende de 1,8 million d’euros.

Le tribunal a estimé qu’il était prouvé qu’il avait frappé au visage sa compagne de l’époque, Sherin S..

Le footballeur a fait appel de ce verdict – tout comme les procureurs de l’État et privés qui ont exigé une peine plus sévère. Ce processus débutera en octobre.

Boateng a perdu dans le premier match

Le juge a prononcé une amende de 60 jours de salaire de 30 000 euros chacun. 30 000 euros est la mensualité la plus élevée possible, mais Boateng n’a pas de casier judiciaire. Il n’y a qu’un casier judiciaire de 90 taux journaliers.

Dans la foulée, le parquet général a requis un sursis d’un an et demi – et une amende de 1,5 million d’euros. L’avocat de la défense de Boateng à l’époque, Kai Walden, a demandé l’acquittement.

Boateng joue actuellement pour l’Olympique Lyonnais

Photo: Icône Sport via Getty Images

Accusations

Selon les procureurs, Boateng aurait agressé son ex alors qu’il était en vacances dans les îles Turques et Caïques dans les Caraïbes. Il l’a frappée avec ses poings, l’a mordue à la tête, l’a jetée à terre et l’a insultée férocement.

L’ex-petite amie en tant que codemandeuse a également décrit la même chose. Les accusations portaient sur des insultes et des blessures physiques, et le bureau du procureur a même supposé des blessures physiques dangereuses dans ses plaidoiries finales.

Le tribunal, en revanche, n’a accepté que le “coup” au visage. Boateng a nié les accusations. Il a reconnu devant le tribunal qu’il y avait eu une escalade dans le complexe de luxe des Caraïbes avec une piscine privée et des employés. Cependant, a-t-il souligné, il n’a jamais frappé son ex-petite amie.

Selon leurs déclarations de consentement, les deux hommes entretiennent une relation “on/off” depuis 2007, et depuis 2015, ils se disputent devant le tribunal de la famille pour le droit de déterminer la résidence de leurs enfants.

Leave a Comment

Your email address will not be published.