En Espagne, l'électricité est déjà très rare et, comme ici, des goulots d'étranglement peuvent survenir.  Celui qui a des bougies dans la maison a un avantage.

La crise énergétique pourrait entraîner des coupures de courant pendant des jours

En Espagne, l’électricité est déjà très rare et, comme ici, des goulots d’étranglement peuvent survenir. Celui qui a des bougies dans la maison a un avantage.
Getty Images / Enrique Michael Sanchez, EyeEm

Le changement climatique et la hausse des prix de l’énergie pourraient provoquer des coupures de courant généralisées qui se produisent plus fréquemment, même dans les pays riches.

En Californie, les pannes d’électricité à l’échelle nationale ont été évitées de justesse et la Grande-Bretagne, touchée par la guerre en Ukraine, paiera bientôt près du double pour l’électricité.

La hausse des coûts de l’énergie menace une nouvelle ère d’instabilité du réseau. En Allemagne, les villes et les communes mettent en garde contre les soi-disant pannes d’électricité.

Il est préférable pour tout le monde de consulter la liste des fournitures de crise du gouvernement fédéral, puis de faire le plein de piles, de bougies et de denrées non périssables. Parce qu’à l’avenir, les coupures de courant sont inévitables partout dans le monde.

Pour la première fois depuis des décennies, le monde occidental se prépare à une pénurie d’énergie généralisée et prolongée. Les États-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et l’Union européenne ont été écrasés par l’invasion russe de l’Ukraine et l’augmentation conséquente des coûts de l’électricité et du carburant. Le pire de la crise énergétique est probablement encore à venir.

tu lis aussi

chaud en Allemagne

Aujourd’hui devrait être le jour le plus chaud de l’année – voici comment vous protéger de la chaleur

Les pays riches ne seront pas non plus épargnés, du moins pas sans des changements politiques radicaux et des coupes nettes dans le secteur privé. Ajoutez les coûts économiques et les risques sanitaires associés et la situation actuelle en Occident semble sombre.

Les températures insupportables deviennent plus normales

En Europe et au Royaume-Uni, les habitants peu habitués aux vagues de chaleur devront faire face à des factures énergétiques exorbitantes ou à des étés malsains. La dépendance au gaz russe aggrave les choses, car le Kremlin a complètement coupé l’approvisionnement via le gazoduc Nord Stream 1.

Dans l’État américain de Californie, la situation se fera sentir par des avertissements de pannes de courant et l’utilisation limitée de la climatisation qui en résultera. Les résidents des régions du Texas, de l’Illinois, du Missouri et de la côte ouest devraient s’adapter à cela dans les années à venir.

Même la nuit ne donne pas plus de rafraîchissement

Avec des températures record sur la côte ouest, l’opérateur de réseau californien ISO a exhorté cette semaine les habitants à limiter leur consommation d’énergie. Il y avait aussi un avertissement de pannes de courant. Il a été envoyé par SMS. Les mesures d’urgence ont été levées peu de temps après, sans qu’aucune coupure de courant généralisée ne se produise. Mais le service public a signalé que seule la frugalité des résidents maintenait la stabilité du réseau.

Les Californiens ont été invités à ne pas utiliser de gros appareils électroménagers, à déconnecter les appareils électroniques inutiles et à abaisser les thermostats à un maximum de 25 degrés. “Je ne peux pas continuer comme ça”, a écrit l’utilisateur de Twitter @ sdfashionista3. “Ayant toujours vécu à San Diego, je n’ai jamais vu une température aussi élevée la nuit.” Bien que l’avertissement ISO de mardi ait aidé à prévenir les pannes d’électricité, les Californiens touchés par une forme ou une autre de panne de courant étaient plus de 50 000 absents cet après-midi, selon poweroutage.us.

tu lis aussi

Inquiétude à propos des pannes de courant : les citoyens américains en Californie ne devraient recharger leurs voitures électriques qu’à certains moments

La congestion du réseau électrique californien peut être attribuée au changement climatique. Les températures moyennes ont augmenté plus rapidement que la tolérance à la chaleur des résidents, ce qui signifie que les résidents laissent leurs climatiseurs allumés beaucoup plus longtemps qu’il y a quelques années. Mais les services publics et les régulateurs n’ont pas étendu le réseau électrique en conséquence. La demande croissante d’électricité a poussé l’infrastructure à ses limites.

“L’électricité à base de combustibles fossiles a toujours été considérée comme la plus fiable”, déclare Romany Webb, chercheuse à la Columbia Law School et membre du Sabin Center for Climate Change Law. “Mais la combinaison des pénuries de gaz et de la hausse des prix, combinée à l’impact sur le climat, montre que ce n’est plus le cas.”

Les courts messages d’avertissement mettent en évidence ce qui reste à faire dans des États comme la Californie, l’Espagne ou d’autres États du sud bénéficiant de nombreuses heures d’ensoleillement. Environ huit millions d’Américains auront déjà connu des températures de plus de 50 degrés d’ici 2022. Ce sont des hauteurs que le National Weather Service considère comme “extrêmement dangereuses”. Selon une nouvelle étude de la First Street Foundation, 107 millions de personnes seront concernées d’ici 2053.

C’est l’impact du manque d’énergie

Sans investissement massif dans la refonte du réseau électrique du pays, de telles vagues de chaleur pourraient couper l’électricité dans plusieurs États pendant des jours. Cela met en danger la vie de millions de personnes qui n’ont pas les moyens de se rafraîchir avec un générateur diesel ou leur propre piscine. La panne entraînera également des aliments avariés lorsque les congélateurs et les réfrigérateurs s’éteindront.

tu lis aussi

Courtiers, coupures de courant, lettres bleues : le sale business de l’électricité en Allemagne

Les entrepreneurs seront obligés de fermer leurs magasins et ceux qui sont encore ouverts manqueront de clients car tout le monde essaie de résister à la chaleur. Cependant, ceux qui dépendent de l’équipement médical seront les plus à risque, d’autant plus que les pannes de courant peuvent être soudaines.

Le découplage de l’Europe de l’énergie russe est un choix impossible

Le problème énergétique de l’Union européenne et de la Grande-Bretagne a beaucoup plus à voir avec leur dépendance vis-à-vis de la Russie. Alors que les États-Unis peuvent largement compter sur leurs matières premières malgré les problèmes de leur ancien réseau électrique, l’Europe occidentale dépend fortement de Moscou pour le gaz naturel et le pétrole brut. Cela a maintenu les prix stables.

Cette relation, bien que difficile, a duré plusieurs décennies. Il a pris fin lorsque la Russie a envahi l’Ukraine en février 2022, déclenchant une violente réaction de l’Occident. L’UE et le Royaume-Uni ont réagi en imposant des sanctions au secteur énergétique russe et en annonçant des plans visant à réduire rapidement les achats de produits russes. Vous voulez vous procurer ces matières premières ailleurs.

tu lis aussi

Alternative à la Russie : Un immense gisement de gaz naturel nous sauvera-t-il de Chypre ?

La transition n’a pas été facile. L’Europe de l’Ouest est confrontée à des pénuries d’énergie toute l’année et la chaleur estivale a exacerbé le problème. La Grande-Bretagne, l’Espagne, le Portugal et la France ont été particulièrement touchés. Là-bas, des températures record ont provoqué de grands incendies de forêt et des milliers de morts.

La canicule était particulièrement dangereuse car de nombreux pays touchés “ne sont pas vraiment préparés à la chaleur”, a déclaré George Havenith, professeur de physiologie environnementale et d’ergonomie à l’Université de Loughborough, à Business Insider.

Les entreprises effectuent des tests de résistance en préparation

De nombreuses entreprises se préparent déjà à une crise énergétique historique. Les bureaux européens de JPMorgan ont effectué des simulations de panne ces dernières semaines pour se préparer aux pannes, a rapporté l’agence de presse Reuters. La Deutsche Bank a déclaré aux nouvelles qu’elle avait coupé l’eau chaude dans les salles de bain et changé la température dans les bureaux pour réduire la consommation d’énergie. La bourse Euronext a déclaré qu’elle disposait de générateurs de secours en cas de panne de courant.

L’Association allemande des villes et municipalités met également en garde contre les pannes de courant généralisées en Allemagne. “Il y a un risque de black-out”, a déclaré le directeur général Gerd Landsberg de “Welt am Sonntag”.

La canicule s’est calmée depuis, mais les mesures de représailles de la Russie contre l’embargo sur l’énergie ont des conséquences : les approvisionnements en énergie se raréfient alors que le Kremlin continue de couper l’approvisionnement de l’Occident. Par conséquent, les citoyens doivent payer plus pour leurs besoins quotidiens en électricité. Le régulateur britannique de l’énergie a relevé le plafond des factures énergétiques annuelles à 3 549 £ à partir du 1er octobre, doublant presque la limite précédente et une augmentation de 178% par rapport à l’hiver dernier.

tu lis aussi

Que se passe-t-il si je ne peux plus payer mes factures de gaz et d’électricité ?

L’augmentation place les Britanniques à faible revenu devant un choix impossible : emprunter pour subvenir à leurs besoins énergétiques de base ou laisser le chauffage éteint. La Première ministre Liz Truss a annoncé que le gouvernement limiterait les factures énergétiques annuelles des ménages à 2 500 £ à partir du 1er octobre pour atténuer l’impact de la hausse des coûts. Le gouvernement britannique paiera le reste de la facture, et bien que le gouvernement n’ait pas encore annoncé le coût total de la mesure, il s’agira probablement de l’une des mesures de relance économique les plus coûteuses que le Royaume-Uni ait connues au cours des dernières décennies.

Les énergies renouvelables comme solution à moyen terme

Alors que le changement climatique se poursuit, il est de plus en plus nécessaire de moderniser les réseaux électriques avec des énergies renouvelables et un stockage d’énergie efficace. “Si nous ne prenons pas suffisamment en compte les risques du changement climatique pour notre système électrique, nous verrons probablement plus de problèmes de stabilité comme celui-ci”, a déclaré l’expert en énergie Webb. “Il est impératif que les régulateurs, les services publics d’électricité et les opérateurs de réseau reconnaissent que le changement climatique est là.”

tu lis aussi

Les prix atteignent des niveaux record : aurons-nous un problème d’électricité même après le problème de gaz ?

Cet article a été traduit par Christiane Rebhan. Vous pouvez trouver l’original ici.

Leave a Comment

Your email address will not be published.